Voici une nouvelle série d’illustrations. Un soir, j’ai commencé à peindre sur une page d’un livre abandonné. Un bout de livre, car il n’était pas en entier, que j’ai trouvé dans une boîte à livres, j’aimais sa matière, la douceur de ses feuilles. Il est italien, c’est un livre d’histoire “Il problema delle origine de Roma“. Tu sais, cette civilisation qui s’est effondrée…  ça m’a inspirée. Il date des années 40 peut-être 30.  Il a une petite particularité : il a été lu par un·e francophone qui a souligné et traduit consciencieusement et minutieusement les mots qu’il·elle ne comprenait pas. Et à la fin, on retrouve “Fini le 20/12/43” + signature.

J’ai eu envie de l’utiliser comme support et j’ai laissé ma main guider (pas mon esprit ce petit malin) ma main. Et ça a donné 1 illustration, puis 2, puis 10… et je n’arrive pas à m’arrêter.

Je vais les présenter à un petit marché de Noël le week-end prochain, j’avais envie qu’elles soient prêtes à être accrochées ou prêtes à être encadrées. Pour moi, trouver des éléments d’occasion pour l’encadrement fait partie de la démarche. J’ai trouvé, chiné d’anciens cadres. Je les ai poncés, j’ai parfois laissé la trace de la couleur peinte par la personne qui les avait avant. Car ces cadres, tout comme les pages de ce livre ont une petite histoire.

Après l’italien, je me suis mise à peindre sur d’autres livres que j’avais récupérés instinctivement, ne sachant pas trop ce que j’allais en faire à l’époque. J’ai parfois du mal à détacher les pages des livres, mais souvent, il s’agit de livres incomplets, déjà déchirés qui auraient dû finir à la poubelle. Je ne sais pas s’ils apprécient cette deuxième vie, mais moi, je prends beaucoup de plaisir à jouer avec eux !